Refaire les joints de carrelage : nos conseils de pros

refaire joints de carrelageRefaire les joints de carrelage figure parmi les travaux destinés à l’entretien des revêtements de murs et de sols. Comme son nom l’indique, cette étape consiste à les renouveler entre les carreaux de la cuisine ou de la salle de bains, afin de garantir leur tenue dans le temps. Voici donc quelques conseils pratiques par des professionnels, pour un résultat et une finition impeccable.

Refaire les joints, pourquoi ?

Ce matériau est soumis à l’usure naturelle et aux marques du temps. En étant exposé à l’humidité et aux effets du calcaire, il a tendance à changer de couleur et à se dégrader, tout comme la peinture. Dans les pièces humides, comme la salle de bains ou la cuisine, il figure parmi les cibles privilégiées des champignons microscopiques qui sont particulièrement friands des zones humides. Envahis par la moisissure, les joints sont également responsables des mauvaises odeurs qui nuisent au confort de la maison et à l’hygiène générale de la pièce ; d’où l’importance de les remplacer régulièrement. Ils sont aussi exposés à la salissure. Avec le temps, refaire ces revêtements, en évitant de les peindre constamment, notamment ceux qui se trouvent dans les alentours des points d’eau de la maison s’avère être indispensable, pour qu’ils continuent d’assurer l’étanchéité de votre installation, et éviter par la suite les éventuels cas d’infiltration d’eau.

Autre point très important : les joints ont aussi tendance à se fendiller, même sous la peinture, suite à une pose non réalisée dans les règles de l’art, ou tout simplement, suite à l’utilisation de matériaux de mauvaise qualité. À cela peut s’ajouter la présence d’objets lourds brusquement déposés sur le sol carrelé. En omettant de remplacer les joints, c’est le carrelage qui pourrait se détériorer, et l’eau risque de s’infiltrer petit à petit dans les murs. En cas de dégradation trop importante, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel qui saura rectifier le tir, enlever les résidus de peinture sur les carreaux, et définir la meilleure méthode de remplacement à adopter.

Le matériel nécessaire

Pour réaliser correctement ces travaux, vous aurez à suivre 4 étapes distinctes, après le regroupement des différents outils nécessaires. Pour cela, vous aurez donc besoin :

  • d’un tournevis plat de petite taille ou d’un burin,
  • d’un couteau à enduire,
  • d’un grattoir à carrelage,
  • d’un marteau,
  • d’un aspirateur,
  • d’un mortier spécial,
  • d’une raclette en caoutchouc,
  • d’une éponge,
  • d’un récipient pour la préparation du mortier,
  • d’un chiffon sec.

Retirer les anciennes liaisons

Retirer les anciens joints est la première étape incontournable, si vous souhaitez le refaire. Pour des raisons de sécurité, pensez à porter des lunettes spéciales pour protéger vos yeux des éventuelles éclaboussures. À l’aide d’un cutter, commencez donc par réaliser des entailles, de la taille d’un bout de stylo. En vous munissant de votre couteau à enduire, retirez ensuite tous les débris qui en résultent et qui ne tiennent plus en place. Grattez ensuite les zones où ils seront remplacés à l’aide de votre grattoir pointu comme un stylo. Veillez à ce celui-ci soit entièrement retiré sur toute son épaisseur, avec les restes de peinture. Cette première méthode est la plus simple et la plus facile, car elle a l’avantage de ne pas détériorer votre carrelage.

Vous pouvez également réaliser cette première méthode avec un marteau et un tournevis plat. Pour ce faire, creusez délicatement les endroits présentant des restes fragilisés. Procédez à cette opération en profondeur, pour que le nouveau joint puisse parfaitement prendre. Par ailleurs, si le joint tend à résister, n’hésitez pas à le badigeonner et à le peindre avec un solvant, en prévoyant un temps de pose d’environ 30 minutes.

Nettoyer le chantier

Une fois que vous aurez réussi à enlever l’ancien revêtement, vous devez impérativement procéder au nettoyage de la surface, afin de blanchir le tout et d’offrir une surface propre. Grattez donc l’espace obtenu avec une éponge pour le dépoussiérer. C’est seulement après l’étape de l’éponge que vous pourrez passer l’aspirateur, afin de nettoyer correctement l’espace entre les carreaux. Sécher le tout avec un chiffon sec. Cette étape est importante, dans la mesure où elle garantit une meilleure adhérence du nouveau mortier.

Poser les nouveaux joints

Une fois que vous aurez réussi à nettoyer les interstices entre les carreaux, vous pouvez désormais passer à la pose des nouveaux liens. Pour cela, vous devez préparer le mortier. Facilement accessible à tous les budgets, ce matériau est disponible en prêt à l’emploi dans les enseignes spécialisées. Il vous suffit de lire les instructions mentionnées sur l’emballage pour confectionner le mortier. Lisez bien le mode d’emploi, afin de créer le mélange dans les bonnes proportions. Il s’agit en effet d’une poudre de mortier que vous devez délayer dans une proportion d’eau définie. Mélangez le tout lentement, de manière à obtenir une pâte souple et parfaitement homogène, facile à appliquer, que vous pourrez peindre. La pâte obtenue doit être lourde et légèrement humide. Il ne doit cependant pas être trop liquide, au risque de fendre facilement une fois sec.

Vous devez toutefois prendre quelques précautions lorsque vous choisissez des modèles colorés. En effet, ce matériau contient des colorants qui risquent de s’incruster dans votre carrelage et de laisser des traces susceptibles d’être difficiles à enlever. Pensez donc à protéger votre carrelage, en appliquant préalablement un liquide incolore conçu à base de plastique. Appliquez donc une première couche avec votre éponge et laissez reposer le tout pendant une dizaine de minutes. Passez ensuite une seconde couche, et laissez le tout sécher en fonction du temps indiqué sur la notice du produit. C’est seulement après avoir vérifié que le produit est entièrement sec que vous pourrez procéder à la pose de votre mortier.

Vient ensuite l’étape de l’application du mortier. Pour cela, munissez-vous de votre truelle et garnissez délicatement les contours de chaque carreau. Faites en sorte que les interstices soient bien fournis. N’hésitez pas à vous servir de votre doigt pour parfaire son application et blanchir les alentours. En cas de besoin, vous pourrez rajouter du mortier à l’aide de la raclette en caoutchouc. Pensez à bien niveler le tout.

Nettoyer le carrelage

Nettoyez votre carrelage lorsque le mortier est parfaitement sec. Cette opération est très délicate, car l’application du mortier a forcément débordé sur les carreaux. Procéder à cette étape de nettoyage en utilisant tout simplement votre éponge ou d’un chiffon humide. Par ailleurs, pour des raisons pratiques, il est toujours conseillé de procéder au nettoyage de chaque carreau après avoir appliqué le mortier sur son pourtour, et au fur et à mesure que vous avancez dans vos travaux. Évitez toutefois d’appuyer dessus au risque de les abîmer et de les fendiller. Pensez également à rincer et à essorer immédiatement votre éponge après chaque nettoyage. Vous devez ensuite passer un chiffon sec pour retirer toutes les traces de mortier, et faciliter le séchage du joint. Patientez entre 24 et 48 heures avant de procéder au lavage proprement dit du sol ou des murs.

robinet mitigeur

Lavabo

Changer joint robinet mitigeur

Changer un joint de robinet est une opération simple et courante, qui nécessite tout de même de suivre différentes étapes. Si vous constatez que votre robinet fuit, il vous faudra suivre les étapes dans l’ordre.

pose toile de verre

toile de verre

Pose fibre de verre

Facile à utiliser, la fibre de verre, que l’on connaît aussi sous le nom de toile de verre, est un revêtement très intéressant à poser dans sa maison.

Pack Peinture salon Premium

picto peinture

Peinture salon

Pièce majeure de la maison, le salon est la pièce à vivre par excellence et sa décoration demande un peu de réflexion. Pour un salon moderne, la peinture est aujourd’hui préférable à tout autre revêtement mural.