Tout savoir sur la norme électrique NFC 15 100

prises conformes norme NFC 15-100La norme NFC 15 100 est la norme de référence qui permet de réglementer l’ensemble des installations électriques à basse tension dans les logements, maisons ou appartements. Elle est également connue sous le nom de norme C 15-100 et est fréquemment mise à jour. Obligations, risques, sécurité, évolution de la norme, faisons le point sur tout ce qu’il y a à savoir au sujet de cette norme électrique qui s’applique en pratique au niveau de chaque pièce de la maison, y dans les couloirs, sans oublier le sous-sol ou les combles.

Qu’est que la norme NFC 15 100 ?

Cette norme électrique est considérée comme étant la bible de l’électricien. En effet, elle présente les spécificités des installations électriques ainsi que les règles de mise en œuvre dans les habitations. Les électriciens sont donc amenés à en tenir compte au quotidien dans leur travail. L’installation électrique correspond à environ 3 à 6 % du budget à investir dans la construction d’une maison individuelle. Il s’agit tout de même d’un chiffre considérable puisqu’il est question de la sécurité des habitants du logement. L’exécution des règles fixées par cette norme permet de garantir un fonctionnement optimal des installations dans un logement. Elle assure également la sécurité des personnes (habitants et visiteurs), des biens et des animaux domestiques. L’application des règles assure aussi des besoins normaux en ce qui concerne l’énergie électrique, notamment en termes de disponibilité. Le respect de la norme permet enfin de garantir le confort des occupants du logement à tout moment.

Qui est concerné par cette norme électrique ?

Cette norme électrique concerne bien évidement en premier lieu les constructions neuves, mais aussi les installations nouvelles au sein des immeubles existants, lors de modifications dans l’installation électrique existante ou de rénovation totale. Les propriétaires qui projettent de rénover leur maison individuelle ou leur appartement sont donc directement concernés par cette norme électrique. Il est indispensable de faire preuve de vigilance lorsqu’il s’agit de procéder aux modifications des installations électriques, car il n’est pas possible de déroger à cette norme électrique. Il faudra également se tenir régulièrement informé des nouvelles obligations imposées aux propriétaires, comme lors de la mise en location ou de la mise en vente d’un bien, qui vous obligent désormais à faire un diagnostic de votre installation électrique, en référence à cette norme NFC 15 – 100.

Qu’en est-il de la nouvelle version de la norme NFC 15 100 ?

La norme NFC 15 100 a évolué le en Novembre 2015, et propose des règles plus souples pour adapter plus facilement l’installation électrique aux utilisateurs actuels. La mise à jour est également pensée pour réduire les coûts de la construction des maisons d’habitation. La nouvelle norme se met en place dans la continuité des versions précédentes, en se concentrant plus particulièrement sur les besoins des usagers et des exploitants de l’habitation. Elle se concentre aussi sur la mise en œuvre du matériel et sur l’évolution des pratiques. La nouvelle norme se focalise également sur l’évolution du matériel.

Quelles sont les éléments électriques faisant l’objet de la norme ?

Une installation électrique respectant parfaitement la norme NFC 15 100 dispose des éléments électriques suivants :
– Des conduits ou goulottes servant à garantir la protection mécanique des divers fils conducteurs.
– Des petits disjoncteurs ou disjoncteurs individuels à l’origine des différents circuits, qui assurent une protection contre les surintensités.
– Des dispositifs différentiels pour protéger l’installation électrique ainsi que les habitants du logement contre les fuites de courant. Ces dispositifs devraient être à haute sensibilité, idéalement à 30 mA .
– Un tableau électrique rassemblant tous les circuits électriques installés dans le logement.
– Un disjoncteur général qui servira à couper le courant sur l’installation toute entière.
– Un compteur électrique, qui mesurera la consommation d’électricité.
– Un délesteur qui interviendra pour empêcher la mise en marche du disjoncteur général quand la puissance appelée va au-delà de la puissance souscrite.

Quelles sont les règles imposées par la norme dans chaque pièce ?

Les règles de la norme NFC 15 100 ou C15-100 précisent pièce par pièce les contraintes à respecter dans votre habitation.

– Dans le salon : Si la pièce fait moins de 28 m², il sera indispensable de disposer d’au moins 5 prises (avec terre). Cependant, s’il s’agit d’une surface supérieure à 28 m², il sera nécessaire de poser au moins 7 prises. Une prise supplémentaire consacrée aux différents réseaux de communication (appareils informatiques, dispositifs téléphoniques, etc.) sera aussi nécessaire.

– Dans la cuisine : Si vous disposez d’une cuisine d’une surface inférieure à 4m², il sera nécessaire d’installer 3 prises avec terre. Au-delà de 4 m² pour une cuisine, il est obligatoire d’installer 4 prises au minimum sur le plan de travail. Si vous disposez d’une hotte aspirante dans votre cuisine, vous avez également la possibilité de poser une prise de plus à proximité de la hotte. Il est tout de même important de préciser qu’elle devra être installée au moins à 1,8 m du sol. La cuisine doit être dotée d’un point lumineux au minimum au niveau du plafond. Toutefois, s’il n’est pas possible de placer le point d’éclairage au plafond, il est possible d’installer deux prises de courants qui seront contrôlées par des interrupteurs pour accueillir des points d’éclairage. Vous pouvez aussi opter pour deux points en appliques.

– Dans la chambre : Comptez au moins 3 prises avec terre dans la chambre. Il est aussi nécessaire d’ajouter une prise de plus près de l’interrupteur principal de l’éclairage. Une prise réservée aux appareillages de communication sera aussi placée non loin d’une prise électrique. La chambre doit aussi disposer d’au moins un point lumineux fixé au plafond. En cas d’impossibilité d’installation du point lumineux, il convient d’installer deux prises de courant ou deux points en appliques. Le dispositif utilisé pour contrôler l’éclairage doit obligatoirement être installé à l’intérieur de la chambre.

– Dans la salle de bain : Désormais, la salle de bain comporte uniquement deux volumes ou zones de protection où il est obligatoire de poser des organes électriques spécifiques IPX7 ou IPX4. Dans la mesure où le calcul du volume de ces diverses zones est compliqué, il est recommandé de s’adresser à un spécialiste. En dehors de ces zones, vous avez la possibilité d’utiliser une prise supplémentaire (de terre) et une prise en plus près de l’interrupteur principal de la pièce d’eau.

– Dans les toilettes : Si la salle de bain et les toilettes ne se trouvent pas dans la même pièce, il sera nécessaire d’installer une prise avec terre à proximité de l’interrupteur de l’éclairage à l’intérieur des toilettes. Pour ce qui est des zones de passage et des couloirs, au-delà de 4m², il est obligatoire d’y poser une prise avec terre.

– Dans la chaufferie ou dans le sous-sol : On y installera principalement des circuits spécialisés (climatiseurs, PAC, chaudière, VMC, alarmes, etc.). Chaque application disposera de son propre circuit spécialisé.

Que faut-il également retenir de la norme NFC 15100 ?

– De nos jours, il n’est plus autorité d’installer des prises à fixation à griffes au sein des appartements neufs ou durant les missions de rénovation. Il existe toutefois de rares exceptions, mais cela nécessite l’avis d’un spécialiste.
– Les fusibles sont désormais remplacés par des petits disjoncteurs ou disjoncteurs individuels.
– Il est à présent possible de prévoir plus de prises dans chaque circuit.
– Chaque interrupteur mural connecté à l’éclairage doit être installé à une hauteur comprise entre 0,9 et 1,30 m.

L’application de la norme NFC 15 100 exige la mise en place d’un Espace Technique Electrique du Logement, que l’on connaît aussi sous le nom d’ETEL. Il s’agit d’un espace nouvellement réglementé au sein duquel le coupe-circuit central et l’ensemble des disjoncteurs seront installés. Afin de garantir la sécurité de chacun, il est crucial que l’Espace Technique Electrique du Logement soit aménagé le plus loin possible des canalisations d’eau et d’air.
Dès que les travaux au sein du logement seront achevés, vous pourrez demander une attestation de conformité pour votre installation électrique. Il est nécessaire d’en faire la demande afin d’obtenir le document. Cette demande se fera auprès de l’organisme Consuel. Pour les propriétaires qui viennent d’acquérir un logement rénové ou neuf, le vendeur de la propriété devrait fournir cette attestation de conformité.

tarif électricienpicto électricité

Tarif électricien

Les tarifs de rénovation d’une installation d’électricité sont, comme souvent en rénovation, fonction de trois principaux facteurs, le temps nécessaire, les équipements posés et le mode de pose.

devenir électricienpicto électricité

Devenir électricien

Pour devenir électricien, il faut évoluer dans un métier très technique, qui nécessite le strict respect des normes et de la sécurité, et collaborer avec les autres acteurs de la rénovation d’un bâtiment.

hauteur_interrupteurspicto électricité

Hauteur interrupteur

Lorsque vous décidez de brancher un interrupteur, il est essentiel de savoir à quelle hauteur vous devez le poser. En effet, cela dépend de plusieurs facteurs, tels que les normes standards d’installation