Norme PMR : quelle hauteur pour les poignées de porte ?

norme hauteur poignée de porteDans la construction ou la rénovation des bâtiments, des normes en matière d’accessibilité des personnes à mobilité réduite (PMR) pour les portes et les poignées doivent être respectées. Les établissements recevant du public, les bâtiments d’habitation collective ainsi que les logements individuels sont concernés. Tout particulièrement, la hauteur des ouvertures doit respecter certaines règles pour pouvoir être facile d’accès aux personnes handicapées.

Les normes par rapport aux portes

Les portes au niveau des établissements recevant du public ou ERP et les logements individuels sont soumis à des normes pour assurer l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Ces normes comprennent notamment la largeur, le placement et le type d’ouvertures autorisées.

Largeur des portes

Par rapport à la largeur, le principe de base est simple : l’ouverture doit être suffisamment étendue pour laisser passer les fauteuils roulants. En règle générale, elle est égale à la largeur du fauteuil additionnée avec l’espace nécessaire pour les mains des personnes à mobilité réduite. Elle ne doit pas être inférieure à 80 cm. Il faut également considérer l’espace une fois que la porte est ouverte qui doit être assez large afin d’effectuer une manœuvre. Aucun obstacle ne doit gêner le passage du fauteuil.
Voici quelques normes en fonction du nombre de personnes que peut accueillir les ERP :
Un local pouvant recevoir 100 personnes doit avoir une largeur d’accès avoisinant 1,40 m et un passage utile d’au moins 77 cm.
Un local qui peut accueillir moins de 100 personnes doit avoir une issue large d’environ 0,90 m et un passage supérieur à 80 cm ;
Une salle de moins de 30 m² doit être dotée d’une issue de largeur de 0,80 m et un passage d’au moins 77 cm.

Le placement de ces issues est aussi un critère important qui définit l’accessibilité des bâtiments aux personnes à mobilité réduite. Il faut notamment que les ouvertures soient placées de manière à offrir une superficie suffisante pour pouvoir déplacer le fauteuil roulant. Au niveau de l’ouverture, il faut une largeur d’environ 60 cm près du bouton de l’accès. Si cette condition ne peut pas être respectée, il y a une autre option qui consiste à laisser une surface d’environ 120 cm à l’arrière.

Les types de portes accessibles aux PMR

Les modèles d’ouverture qui répondent aux normes PMR sont les suivants :
Les modèles à vantail : avec une largeur de passage d’environ 80 cm, ce dispositif convient très bien aux personnes à mobilité réduite. Il offre une protection contre le bruit, est facile à manier et offre la place nécessaire pour les mouvements avec le fauteuil roulant ;
Les modèles à vantail articulé : ils offrent les mêmes avantages que le modèle simple sauf que les zones de battement de ce type d’ouverture sont plus petites, ce qui permet d’avoir une superficie de mouvement suffisante ;
Les ouvertures pliantes : elles peuvent être appropriées pour les personnes handicapées si les conditions de place sont étroites ;
Les modèles à tambour : en cas de grand diamètre, elles peuvent convenir aux PMR.

Les normes en matière de hauteur de poignée

D’après l’arrêté du 30 novembre 2007 sur la construction et l’habitation concernant l’accessibilité aux PMR des ERP, les boutons des accès doivent être faciles à atteindre et maniables pour toutes personnes qu’elles soient assises ou debout. En effet, elles permettent d’assurer le confort ainsi que la sécurité des personnes à mobilité réduite. En règle générale, le bouton doit être facile à manœuvrer avec une pression qui va du haut vers le bas. Par rapport à son emplacement, sa position doit permettre à quiconque de le manipuler.

Pour ce faire, voici les normes à respecter :
La hauteur des boutons est généralement entre 90 cm et 1,30 m ;
La hauteur de la barre d’appui doit être comprise entre 70 cm et 90 cm ;
L’élévation des boutons pour les fenêtres est égale à 1,20 m ;
L’extrémité des boutons doit être située à une distance supérieure à 40 cm d’un obstacle à l’approche du fauteuil d’une personne handicapée ;
L’effort pour ouvrir une porte doit être approximativement égal à 50 Newton sans dispositif automatique ;
Le bouton doit se situer à environ 40 cm de l’angle du mur.

Les différents types de poignées conformes

Les boutons qui sont conformes aux normes d’accessibilité des PMR aux établissements pouvant recevant du public sont nombreux. En général, il faut éviter les poignées à bouton qui sont difficilement manipulables pour les personnes présentant des problèmes de prise au niveau des mains. Par contre, les modèles les plus privilégiés sont les poignées avec lesquelles on peut laisser la main tombée.

Voici plusieurs modèles de boutons qui peuvent être conformes :
Les boutons Bec-de-cane : Encore appelé demi-tour, ce type de poignée ne comporte ni serrure, ni clé. Pour l’ouvrir, il faut tourner un bouton ou une béquille en demi-tour.
Les boutons de tirage : ce modèle est très pratique, car il suffit d’y passer la main pour pouvoir ouvrir l’accès ;
La barre anti panique : elle peut exister sous plusieurs formes. Il y a notamment le modèle avec ventouses ou avec coulisseaux. Il y a également la barre coudée à 45° qui est fabriquée en laiton chromé. Les autres modèles sont les barres dites en « T », les barres d’appui, enfin les antidérapantes qui sont fixées aux murs.

Mis à part ces modèles, il y a également des particularités pour les accès d’ascenseurs et de douches. Les ouvertures des ascenseurs sont généralement coulissantes et larges d’environ 0,80 m. Par rapport aux dimensions, elles doivent avoir une profondeur d’environ 100 x 130 cm. Devant les ascenseurs, un espace d’environ 140 cm est requis pour assurer le mouvement des fauteuils roulants. Quant aux commandes, une hauteur de 130 cm est l’idéale. Pour les cabines des douches, elles doivent avoir une dimension de 80 cm X 130 cm pour être adaptées aux handicapées sans les obstacles. À côté des toilettes, un espace d’environ 80 cm est à prévoir pour mettre le fauteuil roulant. De même, la hauteur des toilettes doit atteindre environ 50 cm.

Les boutons non conformes

Les modèles difficilement manœuvrables pour les PMR qui ont des problèmes de préhension sont nombreux. Parmi eux, il y a tout d’abord le bouton à rotation qui peut prendre diverses formes, en œuf, en poire, en cylindre, etc. Le bouton s’oriente sur le côté afin de permettre l’ouverture ou la fermeture de l’accès. Ensuite, il y a également le petit bouton de tirage qui n’est pas facile à manier contrairement au modèle classique conforme cité plus haut. Il y a aussi le bouton de tirage qui pose un problème de prise pour les PMR. Enfin, les ouvertures coulissantes ne sont pas non plus adaptées lorsqu’il faut introduire la main et pousser pour pouvoir ouvrir et fermer les portes ou les fenêtres.

Sécurité des poignées de porte pour handicapées

Pour garantir la sécurité des PMR, il faut que les barres et les boutons soient présents en particulier dans toutes les salles et les zones sensibles, tels que la salle de bain, la cuisine, les toilettes et les escaliers. De même, les modèles ergonomiques doivent être favorisés afin d’assurer la mobilité des personnes en fauteuil roulant quand ils entrent, sortent et passent d’une pièce à l’autre. En plus, il faut privilégier les modèles rainurés qui sont moins glissants que ceux en acier. Enfin, lors de la fixation des boutons, il faut favoriser l’ancrage et le vissage qui sont beaucoup plus adaptés que les simples ventouses.

bande podotactile

bande podotactile

Bande podotactile

Egalement connues sous le terme de Bandes d’Eveil de vigilance (BEV), les bandes podotactiles sont des dispositifs prévus pour alerter toute personne aveugle ou malvoyante d’un danger immédiat sur son trajet à pieds.

barre de maintien

WC accessibles

Barre de maintien

Une barre de relevage, également appelée barre de maintien, est une barre d’appui pour les personnes handicapées et à mobilité réduite, comme les personnes âgées ou ceux qui ne peuvent pas utiliser toutes leurs capacités.

Pack peinture sdb express

WC accessibles

Douche PMR

De nombreux critères d’accessibilité et d’adaptation rentrent en jeu dans la conception et l’installation d’une salle de bain PMR.