Des nouvelles d’Acolog, ou comment multiplier par 20 l’usage mobile d’une application métier ?

Au mois d’octobre, un petit événement qui aurait pu passer inaperçu a eu lieu.
Notre plateforme de gestion et de suivi de l’activité est désormais plus utilisée dans sa version mobile que dans sa version « classique »

Cette plateforme, appelée Acolog, est utilisée par les équipes pour établir les devis, enregistrer les commandes, suivre leur avancement, étape par étape, facturer et vérifier l’encaissement des factures.

A l’origine, Acolog était donc utilisé majoritairement par les assistantes et les pilotes d’équipes, sur leur ordinateur.

Quelles ont été les étapes de cette adoption par nos techniciens ?

  1. Pour l’activité de dépannage, Acolog a tout d’abord été complété d’une « extension », Acoform, qui permet d’établir un compte-rendu d’intervention. Acoform est utilisé sur leur téléphone mobile par nos techniciens pour générer un rapport, enrichi de photos, immédiatement après leur intervention. Ce compte-rendu est envoyé par email à nos clients, qui sont ainsi informés quasiment en temps réel, des demandes d’intervention qui ont été traitées. L’habitude était dès lors prise par certains techniciens d’utiliser un smartphone dans le cadre du suivi de notre activité !
  2. Avant l’été, une nouvelle version d’Acolog a été déployée, pour optimiser son utilisation sur les smartphones dont sont équipés tous nos techniciens. Ils peuvent ainsi, au fur et à mesure de l’avancement d’une intervention, indiquer beaucoup plus facilement qu’une opération est terminée.
  3. Après Acoform, c’est Acolog qui a ensuite été enrichi pour informer, également par email, de l’avancement dans certaines étapes clés de nos interventions.

Cette automatisation, associée à notre habitude de transparence, évite bien des questions de la part de nos interlocuteurs habituels, qui n’ont plus besoin de nous solliciter pour savoir où en sont leurs demandes. Quelques clics sur un écran font économiser du temps à tous les intervenants, internes comme externes, temps qui peut être consacré à d’autres tâches à plus grande valeur ajoutée.

Courant octobre donc, la bascule a eu lieu : plus de 50% des utilisateurs d’Acolog étaient sur le terrain, en usage mobile, à renseigner et enrichir notre outil pour un meilleur suivi de nos interventions, pour mieux coopérer en interne comme avec nos clients.

Quelles seront les prochaines étapes ?
Après les emails, la logique veut que nous ouvrions la communication par SMS, en particulier pour de la confirmation de RDV. C’est devenu la norme pour bon nombre d’acteurs du secteur médical, par exemple. Toujours dans cette thématique du RDV, nous allons aussi faciliter l’insertion d’un RDV dans l’agenda du smartphone du technicien dès qu’il est pris sur Acolog.
Les statistiques d’usage mobile devraient donc encore progresser dans les prochains mois !

à lire aussi

L’Hôtel Le Friedland**** rénové par Acorus

L'Hôtel Le Friedland**** signe un contrat de maintenance avec Acorus En Mars 2016, L'Hôtel Le...

Acorus annonce l’acquisition du groupe Technibat

Fondé en 1989 par Marc MAZOT et installé à Gennevilliers (92), le Groupe Technibat se...

Une reprise pour plus de sourires partagés

Pour le redémarrage de son activité, Acorus s'appuie une fois encore sur les forces qui...

Toutes les actualités